APPROFONDIR le sens de la Profession de foi

Foi = confiance

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Quel est le sens de la profession de foi des jeunes en 5° ? Comment comprendre cette étape ? Cette fête ?

APPROFONDIR le sens de la Profession de foi

1. Qu’est-ce que c’est ?

1.1. Sens étymologique de l’expression “Profession de foi”

PROFESSION  vient du verbe Professer, qui est synonyme de :  Déclarer, Affirmer, Annoncer, Dire,  Proclamer, Assurer, Dévoiler, Indiquer, Manifester, Montrer, Signifier, prétendre, signaler, promettre, certifier, attester.

FOI vient du latin Fides, qui signifie la confiance.
Aujourd’hui, le mot FOI est souvent synonyme de croyance, opinion, conviction, certitude, espérance.

L’expression n’est pas utilisée uniquement dans le cadre religieux, on la trouve aussi dans les discours de sportifs, d’hommes politiques, d’entrepreneurs... “Il a fait une véritable profession de foi” signifie, il a dit ce qu’il pensait, ses convictions, ses projets, ses ambitions...

La profession de foi, c’est la manifestation publique d’une réalité cachée, intime, intérieure, personnelle, qui anime la vie d’un homme, d’une femme, d’un enfant, d’un jeune.

1. 2. Sens Chrétien de l’expression “Profession de foi”.

On trouve l’expression dans différents lieux et moments de la vie des chrétiens :

- Les parents professent la foi de l’Eglise le jour du baptême de leur enfant.

- Les chrétiens professent la foi de l’Eglise chaque dimanche et renouvellent leur promesse tous les ans lors de la Vigile Pascale, etc... Ils disent le Credo : “Je crois en Dieu, le Père, ...en Jésus, son Fils, ...en l’Esprit-Saint, en l’Eglise...”

- On parle aussi de la célébration des Professions de foi. En France, les évêques demandent “que la Profession de foi ne soit pas présentée comme le terme du catéchisme”. (Texte de référence, n° 315) Dans notre diocèse, l’évêque demande qu’elle se fasse en fin de classe de 5°, ou après 5 années de catéchisme.

Les chrétiens n’ont pas la même “foi en Dieu” que les musulmans, les bouddhistes, les hindouistes, etc. Par leur Profession de foi, ils disent non seulement en Qui ils croient, mais aussi la Confiance qu’ils mettent en Celui qu’ils croient.

Il y a donc deux aspects dans la profession de foi :

1- Le contenu de ce que « je sais » sur Dieu, sur l’Evangile, sur Jésus, sur l’Eglise, sur les sacrements, sur l’Esprit, les prières... l’histoire des chrétiens... Cet aspect est de l’ordre du savoir, de la connaissance.

2- L’adhésion que j’apporte à cette connaissance. Je fais confiance à Dieu, je l’aime, je le prie, je le célèbre, je participe à la vie de l’Eglise, je communie, je vais à la messe, je m’imprègne des paroles de Jésus, j’essaye de vivre du commandement de l’Amour, etc... Cet aspect se rapporte à ma vie, à mon cœur, à mon intimité dans ma relation avec Dieu, avec les autres chrétiens, avec le monde...


1. 3. Le sens de la “Profession de foi” des cinquièmes

Au jour du BAPTÊME de leur enfant, les parents ont proclamé la foi de l’Eglise ; ce jour-là, ils se sont engagés, devant l’Eglise et devant Dieu, à transmettre cette foi (confiance et connaissance) à leur enfant, avec l’aide des parrains, marraines, des prêtres et catéchistes de la paroisse. Ils ont honoré cet engagement, notamment en envoyant leur enfant au catéchisme puis à l’aumônerie.

Le temps du catéchisme et de l’aumônerie est cette période, de cinq années en principe, où en Eglise, en communauté, on découvre et accueille la foi des chrétiens et on essaye de la mettre en pratique dans sa vie quotidienne. CROIRE, ce n’est pas uniquement aller à la messe le dimanche, c’est s’attacher à Jésus, à Dieu, le prier, prendre ses responsabilités pour vivre l’enseignement de l’Evangile, en Eglise, mettre l’Amour au cœur de sa vie. Mais, la messe du dimanche est aussi la réponse que le chrétien donne à l’invitation de Jésus, qui l’appelle à rejoindre les autres pour le prier...

LA PROFESSION DE FOI EST DONC LA PREMIÈRE RÉPONSE OFFICIELLE PUBLIQUE que le jeune donne à l’engagement qu’avaient pris ses parents (à sa place) quand il était bébé ; à son tour, il dit : j’ai confiance en Dieu, dans l’Eglise, je crois... J’adhère à la foi des chrétiens ; j’adhère à la foi de l’Eglise. Il dit SON PREMIER GRAND OUI, devant Dieu, devant ses parents et amis.

Certes, CETTE FOI AURA BESOIN DE GRANDIR, de s’approfondir, de mûrir avec les années, avec les difficultés de l’adolescence, d’être renouvelée avec les autres chrétiens le dimanche et chaque année...  mais c’est déjà un bel ENGAGEMENT qui mérite d’être bien PRÉPARE pour être bien FÊTÉ.
Le jour de ta Profession de foi
TU DIS TA FOI PERSONNELLE
ET TU LA DIS AVEC LES AUTRES...

Le jour de ta Profession de foi, tu ne vas pas dire ceci ou cela  pour faire comme tout le monde, comme tes copains, parce que ça se fait dans ta famille...

Ce que tu vas faire, c'est personnel.

Toi, tes copains, tous les hommes et les femmes de la terre sont appelés à vivre et à aimer.  Mais chaque appel de Dieu est original. C’est l'appel d'un ami à un ami, cœur à cœur.

Dieu t'appelle, toi, personnellement :
pour lui tu es unique au monde...

Avant toi, il y a eu des milliards de croyants qui ont répondu à l’appel de Dieu, et qui nous ont passé le relais.

Avec toi, cette année, des dizaines de jeunes de ta région vont répondre personnellement et ensemble.

Après toi, des milliards de croyants répondront aussi parce que nous aurons transmis notre foi aux générations futures.

Quand tu dis: - Je crois!  c’est personnel...

Mais tu n'es pas tout seul,  c'est pourquoi ensemble nous disons: - Nous croyons!


QU'EST-CE QU'UNE PROFESSION DE FOI ?

Ce n’est pas une “profession” au sens d’un métier ! C’est une proclamation solennelle. C’est une déclaration d’amour :

- Mon Dieu, je te connais et je t’aime !

Le jour de la Profession de foi, on ne le dit pas à l'oreille de Dieu, dans le secret, dans la prière du cœur. On le dit en public, devant tous les Chrétiens et tous les hommes, comme un beau témoignage.
La nuit de Pâques aussi, les Chrétiens renouvellent leur profession de foi du baptême.

Croyez-vous en Dieu le Père tout-puissant créateur du Ciel et de la Terre ?
-NOUS CROYONS!

Croyez-vous en Jésus-Christ son Fils unique Notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert sa passion, a été enseveli, est ressuscité d’entre les morts et qui est assis à la droite du Père?
-NOUS CROYONS!

Croyez-vous en l'Esprit-Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la vie éternelle?
- NOUS CROYONS!

Tu trouves peut-être ce texte un peu compliqué, mais c'est un texte très important pour les Chrétiens:  Après la Pentecôte, les amis de Jésus sont devenus de plus en plus nombreux et ils se sont répandus dans le monde entier. Alors, pour bien  démontrer qu’ils gardaient un seul cœur et une seule foi, ils ont inventé ce beau texte, le Je crois en Dieu.  Depuis, tous les Chrétiens redisent le Je crois en Dieu, chaque dimanche pour professer leur foi en restant unis par delà les siècles et les distances.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+